Guerres invisibles ? Traces photographiques des conquêtes coloniales européennes (années 1880-1914)

Séance du mercredi 3 octobre 2018

Le travail avec les étudiants inscrits débute à 17 h. L’intervention de notre invité à 18 h. 

Pour cette première séance, nous aurons le grand plaisir de recevoir Daniel Foliard, 

Il est maître de conférences en civilisation britannique à l’université Paris Nanterre. Il travaille sur la façon dont l’image, cartographique ou photographique, a accompagné l’expansion de l’influence européenne au xixe siècle et au début du xxe siècle. Il a notamment publié un livre sur les liens entre la cartographie britannique et l’invention du Moyen-Orient (Dislocating the Orient : British Maps and the Making of the Middle East, 1854-1921, Chicago, Chicago University Press, 2017)

Il est également l’auteur d’une notice pour l’Encyclopédie EHNE. 

Il évoquera donc la question des traces photographiques des guerres coloniales. Les franges de l’expansion coloniale européenne ( fin du XIXe siècle – début du XXe) peuvent sembler être des angles-morts photographiques. Les “petites guerres” lointaines ont laissé peu d’icônes dans la mémoire collective européenne, à l’instar des autres “guerres d’avant la Guerre”. Cette intervention vise à comprendre les mécanismes de cet effacement relatif, à l’époque et jusqu’à aujourd’hui, alors qu’une masse considérable d’images documente ces conflits où se réinvente en fait l’imagerie de la guerre.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.