Archives de catégorie : Non classé

mercredi 22 novembre – séance du séminaire Traces de guerre

mercredi 22 novembre 2017 – 17h-20h

Salle F 603 – Université Paris 1 Sorbonne – 14 rue Cujas,  1er étage

17h-18h (pour les étudiants inscrits dans ce séminaire et souhaitant le valider)

Avec Corine Defrance (directrice de recherche CNRS), François-Xavier Nérard (maître de conférences université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et Éva Weil, psychanalyste

18h-20h

Avec Éva Weil

Nous recevons Victoria Potapova, sur les traumatismes générationnels

http://w3.slavica-occitania.univ-tlse2.fr/pdf/articles/18/313.pdf

http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=PPSY_493_0195

mercredi 15 novembre – séance du séminaire Traces de guerre

mercredi 15 novembre 2017 – 17h-20h

Salle F 603 – Université Paris 1 Sorbonne – 14 rue Cujas,  1er étage

17h-18h (pour les étudiants inscrits dans ce séminaire et souhaitant le valider)

Avec Corine Defrance (directrice de recherche CNRS), François-Xavier Nérard (maître de conférences université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Fabrice Virgili (directeur de recherche CNRS) et Éva Weil, psychanalyste

18h-20h

Avec Hortense Faivre d’Arcier Flores

Nous recevons Francisco Peña Torres, professeur et journaliste, sur le thème Traces de la guerre interne au Chili, le camp de prisonniers de Chacabuco

mercredi 18 octobre – séance du séminaire Traces de guerre

mercredi 18 octobre 2017 – 17h-20h

Salle F 603 – Université Paris 1 Sorbonne – 14 rue Cujas,  1er étage

17h-18h (pour les étudiants inscrits dans ce séminaire et souhaitant le valider)

Avec Fabrice Virgili (directeur de recherche CNRS) et Éva Weil, psychanalyste

18h-20h

Nous recevons Laurence Bertrand-Dorléac, historienne de l’art et politiste, sur le thème « Les images d’une guerre à l’autre« 

mercredi 11 octobre – séance du séminaire Traces de guerre

mercredi 11 octobre 2017 – 17h-20h

Salle F 603 – Université Paris 1 Sorbonne – 14 rue Cujas,  1er étage

17h-18h (pour les étudiants inscrits dans ce séminaire et souhaitant le valider)

Avec Corine Defrance (directrice de recherche CNRS), François-Xavier Nérard (maître de conférences université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Fabrice Virgili (directeur de recherche CNRS) et Éva Weil, psychanalyste

18h-20h

Nous recevons Alessandro Stella, historien, pour son ouvrage Années de rêve et de plomb. Des grèves à la lutte armée en Italie (1968-1980), Marseille, Agone, 2016

http://crh.ehess.fr/index.php?300

https://agone.org/auteur/alessandro_stella

mercredi 27 septembre – séance du séminaire Traces de guerre

mercredi 27 septembre 2017 – 17h-20h

Salle F 603 – Université Paris 1 Sorbonne – 14 rue Cujas,  1er étage

17h-18h (pour les étudiants souhaitant s’inscrire et valider ce séminaire)

Avec Corine Defrance (directrice de recherche CNRS), François-Xavier Nérard (maître de conférences université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Fabrice Virgili (directeur de recherche CNRS) et Éva Weil, psychanalyste

18h-20h

Nous recevons James Keogh, co-réalisateur du film documentaire Le choix d’Oleg

James Keogh, retour d’Ukraine

mercredi 20 septembre 2017 – première séance de l’année du séminaire TdG

mercredi 20 septembre 2017 – 17h-20h

Salle F 603 – Université Paris 1 Sorbonne – 14 rue Cujas,  1er étage

17h-18h (pour les étudiants souhaitant s’inscrire et valider ce séminaire)

Avec Corine Defrance (directrice de recherche CNRS), François-Xavier Nérard (maître de conférences université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Fabrice Virgili (directeur de recherche CNRS)

Présentation du séminaire et des approches conceptuelles mobilisées (traces de guerre, traumatisme, mémoires, réconciliation, réparation, genre…).

18h-20h

Nous recevons Richard Jezierski, directeur du Centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane, sur le thème « Diriger un centre de mémoire sur un lieu de massacre »

https://www.oradour.org/

 

 

Séminaire traces de guerre Programme 2017-2018

« Traces de guerre et de conflits : lieux et pratiques »

Programme pour l’année universitaire 2017-2018 = 9 séances de 3h + 1 de 2h

Le mercredi de 17h à 20h

Première heure réservée aux étudiants inscrits

Salle F 603

Université Paris 1 centre Sorbonne –14 rue Cujas, 1er étage

Responsables du séminaire :       Corine Defrance (CNRS), François-Xavier Nérard (Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Fabrice Virgili (CNRS), Éva Weil (psychanalyste)

Depuis plusieurs années, notre séminaire interroge les « traces » des guerres du XXe siècle, mais aussi d’autres formes de conflits telles les révolutions, les répressions ou encore les génocides et grands massacres de masse. Ces traces, nous les envisageons sous les formes les plus variées : traces psychiques comme traces matérielles ; traces individuelles qui s’expriment notamment dans la fiction ou traces collectives par exemple par le biais de la commémoration ou de l’érection de mémoriaux ; traces envisagées aussi du point de vue du genre.

Penser les marques des conflits nous conduit également à réfléchir aux voies multiples qui ont été choisies au cours du XXe siècle pour y mettre fin et parfois assurer le rapprochement voire la réconciliation entre populations ou entre nations (procès, réparations, travail sur le passé, commémorations…). Quelles sont les voies possibles d’un vivre ensemble, voire d’une réconciliation quand un conflit a opposé dans la violence des populations ? Est-il possible de (re)vivre ensemble ?

Pour répondre à ces questions, ce séminaire est non seulement interdisciplinaire mais convie d’autres « praticiens » de l’Histoire : juristes, artistes, réalisateurs, psychanalystes, archivistes ou conservateurs… Il vise également à mettre les étudiants en situation, d’une part en encourageant le débat avec nos intervenants, d’autre part en examinant sur le terrain certaines des traces matérielles de ces conflits.

20 septembre 2017 – [17h-18h] puis 18h-20h

– Présentation du séminaire (1h)

– Richard Jezierski, directeur du Centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane

⇒ Diriger un centre de mémoire sur un lieu de massacre

 

27 septembre 2017 – [17h-18h] puis 18h-20h

James de Caupenne-Keogh

⇒ Documentaire Le choix d’Oleg

 

11 octobre 2017 – [17h-18h] puis 18h-20h

Alessandro Stella

Années de rêve et de plomb. Des grèves à la lutte armée en Italie (1968-1980), Marseille, Agone, 2016

 

18 octobre 2017 – [17h-18h] puis 18h-20h

Laurence Bertrand-Dorléac

⇒ Les images d’une guerre à l’autre

 

15 novembre 2017 – [17h-18h] puis 18h-20h

Francisco Peña Torres, avec Hortense Faivre d’Arcier Flores

⇒ Traces de la guerre interne au Chili, le camp de prisonniers de Chacabuco

 

22 novembre 2017 – [17h-18h] puis 18h-20h

Victoria Potapova

⇒ Les traumatismes générationnels

 

 

29 novembre 2017 – [17h-18h] puis 18h-20h

Jochen Böhler

⇒ Guerre et violence en Pologne

 

6 décembre 2017 – [17h-18h] puis 18h-20h

Matthias Gemählich

⇒ Les Français et le procès de Nuremberg

 

13 décembre 2017 – [17h-18h] puis 18h-20h

– Bilan du séminaire (1h)

– Negar Djavadi

Désorientale, Paris, Liana Levi, 2016

 

+ Séance commune éventuelle avec séminaire Littératures et musiques dans les relations internationales =

Séance supplémentaire au programme TdG

Jeudi 16 novembre de 17h à 19h

Sophie Baby et Michelle Gazier

⇒autour de l’ouvrage de Javier Cercas,  L’imposteur, Paris, Actes Sud, 2015

mercredi 25 janvier 2017 – séance du séminaire Traces de guerre

mercredi 25 janvier de 17h30 à 19h30

MAISON DE LA RECHERCHE (28 rue Serpente 75006 Paris)

SALLE D035

Avec Pierre-Emmanuel Dauzat, traducteur

Séance commune avec le séminaire « Littératures et musiques dans les relations internationales : identités, transferts culturels et réception à l’époque contemporaine » de Anaïs Fléchet, Marie-Françoise Lévy et Antoine Marès, http://irice.univ-paris1.fr/spip.php?article998

 

mercredi 18 janvier 2017 – séance du séminaire Traces de guerre

mercredi 18 janvier de 17h30 à 19h30

Salle F 603

Université Paris 1 Sorbonne – Institut Pierre Renouvin, 14 rue Cujas, 1er étage

Avec Andrea Erkenbrecher : « Oradour-sur-Glane, justice-mémoire-réparation »

http://www.oradour.org/

http://oradourhvr.fr/?m=201606

http://www.spiegel.de/einestages/oradour-sur-glane-massaker-im-zweiten-weltkrieg-a-974233.html

Andrea Erkenbrecher, « A Right to Irreconcilability ? Oradour-sur-Glane, German-French Relations and the Limits of Reconciliation after World War II », dans Birgit Schwelling (éd.), Reconciliation, Civil Society, and the Politics of Memory. Transnational Initiatives in the 20th and 21st Century, Bielefeld, Transcript, 2012, p. 167-199

https://www.cairn.info/revue-les-cahiers-irice-2011-1-page-63.htm

Jean-Jacques Fouché, Oradour, Paris, Liana Levi, 2001

 

mercredi 14 décembre 2016 – séance du séminaire Traces de guerre

mercredi 14 décembre de 17h30 à 19h30

Salle F 603

Université Paris 1 Sorbonne – Institut Pierre Renouvin, 14 rue Cujas, 1er étage

Avec Brian Schiff, Université américaine de Paris

Professor Brian Schiff, Director of the The George and Irina Schaeffer Center for the Study of Genocide, Human Rights and Conflict Prevention

Brian Schiff

Brian Schiff, the director of the Center and Associate Professor and Department Chair of Psychology, works with AUP faculty, students and the broader research community to provide cross-disciplinary scholarship on the contribution of the archives to the possibility of enduring peace and understanding.

https://www.aup.edu/profile/bschiff

https://www.aup.edu/sites/default/files/faculty_cv/Brian%20Schiff%20cv%20sept%2025%202014.pdf

https://www.aup.edu/academics/research-centers/center-for-study-genocide-human-rights-conflict-prevention

 

 

mercredi 7 décembre 2016 – séance du séminaire Traces de guerre

mercredi 7 décembre de 17h30 à 19h30

Salle F 603

Université Paris 1 Sorbonne – Institut Pierre Renouvin, 14 rue Cujas, 1er étage

Avec Anna Colin-Lebedev : « être et redevenir ancien combattant ; les vétérans d’Afghanistan en Ukraine, d’un conflit armé à un autre »

http://www.cercec.fr/anna-colin.html

https://blogs.mediapart.fr/anna-colin-lebedev/blog

« Back to War? Afghanistan Veterans in the Armed Conflict in Donbas », à paraître dans la Revue d’études comparatives Est Ouest http://www.academia.edu/23840514/Back_to_War_Afghanistan_Veterans_in_the_armed_Conflicts_in_Donbas

 

 

 

mercredi 30 novembre 2016 – séance du séminaire Traces de guerre

mercredi 30 novembre de 17h30 à 19h30

Salle F 603

Université Paris 1 Sorbonne – Institut Pierre Renouvin, 14 rue Cujas, 1er étage

Avec Marie-France Collard & Jacques Delcuvellerie, du Groupov

Pour préparer la séance :

– La cantate de Bisesero (4e partie et dernière du spectacle).
https://www.youtube.com/watch?v=gryw5QuT-ek
Sur Bisesero
http://chs.univ-paris1.fr/genocides_et_politiques_memorielles/?Bisesero-2

– Ubwoko
3e partie
https://www.youtube.com/watch?v=SxjYFFHI2TY
À partir de la 35′, un certain nombre de scènes qui utilisent des masques/marionnettes géantes.
À partir de 51’22 : une scène qui met en cause François Mitterrand et son fils.
À partir de 1h01′, une scène utilisant des images d’archives (difficiles à regarder) : huit minutes en silence. C’est l’irruption de l’image dans le spectacle.

– Sur le rôle des médias et l’aveuglement occidental
https://www.youtube.com/watch?v=DoRlX_LRe0w
À partir de 14.00, projection d’un extrait du JT d’Antenne 2 de Bruno Masure avec l’interview de J. Carbonare, le président de l’association Survie en janvier 1993. À regarder en entier.

Enfin, ou au début,

https://www.youtube.com/watch?v=wO06-qa1ffc&t=5017s
À 55′, le passage qui explique « l’enquête » de la journaliste : les morts interrompent les émissions TV des vivants (avril 1995).

Et aussi : l’intégralité su spectacle sur You Tube, en 4 parties :

Rwanda94 1-4 – Itsembabwoko (génocide) – Groupov

Rwanda94 2-4 – Mwaramutse (salutation matinale, littéralement « as-tu passé la nuit ») – Groupov

https://www.youtube.com/watch?v=DoRlX_LRe0w

Rwanda94 3-4 – Ubwoko (qui signifie plus ou moins « ethnie ») – Groupov

Rwanda94 4-4 – la Cantate de Bisesero – Groupov

Quelques références :

http://www.groupov.be/

http://www.maisondesmetallos.org/2015/07/22/l-impossible-neutralite

http://www.peripheries.net/article245.html

Hélène Dumas, Le génocide au village : le massacre des Tutsi au Rwanda, Paris, Seuil, 2014

Jean Hatzfeld, Englebert des collines : récit, Paris, Seuil, 2014

Hippolyte & Patrick de Saint-Exupéry, La fantaisie des Dieux, Paris, Les Arènes, 2014

Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 22, avril-juin 2014, dossier Stéphane Audoin-Rouzeau et Hélène Dumas (dir), Le génocide des Tutsi rwandais, vingt ans après

Jean-Pierre Chrétien & Marcel Kabanda, Rwanda, racisme et génocide : l’idéologie hamitique, Paris, Belin, 2013

Jean-Pierre Chrétien, Le défi de l’ethnisme : Rwanda et Burundi, 1ère édition 1997, Paris, Karthala, 2012

Patrick de Saint-Exupéry, Complices de l’inavouable : la France au Rwanda, nouvelle éd. rev. et augm., Paris, Les Arènes, 2009

Jean-Pierre Chrétien, Burundi 1972 : au bord des génocides, Paris, Karthala, 2007

Jean Hatzfeld, La stratégie des antilopes : récits, Paris, Seuil, 2007

Esther Mujawayo & Souâd Belhaddad, La fleur de Stéphanie. Rwanda, entre réconciliation et déni, Paris, Flammarion, 2006

Jean Hatzfeld, Une saisons de machettes : récits, Paris, Seuil, 2003

Jean-Pierre Chrétien (sous la dir. de), avec Jean-François Dupaquier, Marcel Kabanda, Joseph Ngarambe, Rwanda : les médias du génocide, avec Reporters sans frontières, nouvelle éd. rev. et augm., Paris, Karthala, 2002

Jean-Pierre Chrétien & Jean-François Dupaquier, L’Afrique des grands lacs : deux mille ans d’histoire, Paris, Aubier, 2000

Jean Hatzfeld, Dans le nu de la vie : récits des marais rwandais, Paris, Seuil, 2000

Alison Des Forges (dir.), Aucun témoin ne doit survivre. Le génocide au Rwanda, Human rights watch ; Fédération internationale des ligues des droits de l’homme, Paris, Karthala, 1999

Gérard Prunier, Rwanda, le génocide, Paris, Dagorno, 1999

Colette Braeckman, Rwanda, histoire d’un génocide, Paris, Fayard, 1994

 

Documents disponibles à la BDIC sur le génocide rwandais :

http://www.bdic.fr/pdf/Genocide_rwandais.pdf