Séminaire traces de guerre Programme 2017-2018

« Traces de guerre et de conflits : lieux et pratiques »

Programme pour l’année universitaire 2017-2018 = 9 séances de 3h + 1 de 2h

Le mercredi de 17h à 20h

Première heure réservée aux étudiants inscrits

Salle F 603

Université Paris 1 centre Sorbonne –14 rue Cujas, 1er étage

Responsables du séminaire :       Corine Defrance (CNRS), François-Xavier Nérard (Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Fabrice Virgili (CNRS), Éva Weil (psychanalyste)

Depuis plusieurs années, notre séminaire interroge les « traces » des guerres du XXe siècle, mais aussi d’autres formes de conflits telles les révolutions, les répressions ou encore les génocides et grands massacres de masse. Ces traces, nous les envisageons sous les formes les plus variées : traces psychiques comme traces matérielles ; traces individuelles qui s’expriment notamment dans la fiction ou traces collectives par exemple par le biais de la commémoration ou de l’érection de mémoriaux ; traces envisagées aussi du point de vue du genre.

Penser les marques des conflits nous conduit également à réfléchir aux voies multiples qui ont été choisies au cours du XXe siècle pour y mettre fin et parfois assurer le rapprochement voire la réconciliation entre populations ou entre nations (procès, réparations, travail sur le passé, commémorations…). Quelles sont les voies possibles d’un vivre ensemble, voire d’une réconciliation quand un conflit a opposé dans la violence des populations ? Est-il possible de (re)vivre ensemble ?

Pour répondre à ces questions, ce séminaire est non seulement interdisciplinaire mais convie d’autres « praticiens » de l’Histoire : juristes, artistes, réalisateurs, psychanalystes, archivistes ou conservateurs… Il vise également à mettre les étudiants en situation, d’une part en encourageant le débat avec nos intervenants, d’autre part en examinant sur le terrain certaines des traces matérielles de ces conflits.

20 septembre 2017 – [17h-18h] puis 18h-20h

– Présentation du séminaire (1h)

– Richard Jezierski, directeur du Centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane

⇒ Diriger un centre de mémoire sur un lieu de massacre

 

27 septembre 2017 – [17h-18h] puis 18h-20h

James de Caupenne-Keogh

⇒ Documentaire Le choix d’Oleg

 

11 octobre 2017 – [17h-18h] puis 18h-20h

Alessandro Stella

Années de rêve et de plomb. Des grèves à la lutte armée en Italie (1968-1980), Marseille, Agone, 2016

 

18 octobre 2017 – [17h-18h] puis 18h-20h

Laurence Bertrand-Dorléac

⇒ Les images d’une guerre à l’autre

 

15 novembre 2017 – [17h-18h] puis 18h-20h

Francisco Peña Torres, avec Hortense Faivre d’Arcier Flores

⇒ Traces de la guerre interne au Chili, le camp de prisonniers de Chacabuco

 

22 novembre 2017 – [17h-18h] puis 18h-20h

Victoria Potapova

⇒ Les traumatismes générationnels

 

 

29 novembre 2017 – [17h-18h] puis 18h-20h

Jochen Böhler

⇒ Guerre et violence en Pologne

 

6 décembre 2017 – [17h-18h] puis 18h-20h

Matthias Gemählich

⇒ Les Français et le procès de Nuremberg

 

13 décembre 2017 – [17h-18h] puis 18h-20h

– Bilan du séminaire (1h)

– Negar Djavadi

Désorientale, Paris, Liana Levi, 2016

 

+ Séance commune éventuelle avec séminaire Littératures et musiques dans les relations internationales =

Séance supplémentaire au programme TdG

Jeudi 16 novembre de 17h à 19h

Sophie Baby et Michelle Gazier

⇒autour de l’ouvrage de Javier Cercas,  L’imposteur, Paris, Actes Sud, 2015


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *